/ CROZET

Préparation

Le commencement

L’aventure commence!

Tout a commencé en février quand j’ai postulé pour un VSC (Volontariat de service civique) en terres australes françaises pour être informaticien sur une base scientifique. J’ai ensuite reçu un questionnaire à remplir concernant mes connaissances en informatique, électronique et sujet divers (mécanique, bricolage…). Puis quelques mois après, j’ai été convoqué pour un entretien à distance avec une RH et le responsable informatique de toutes les bases australes. Mais cela ne s’arrête pas là. Pour pouvoir partir en hivernage pendant 12 mois sur une île aussi éloignée, il est nécessaire de passer des tests psychologiques et medicaux (pour vous donner une idée, lorsque l’ISS est au-dessus de nos îles, ce sont les personnes les plus proches de nous et même si un médecin est présent sur base en cas de probléme de santé nécessitant un rapatriement, il faudra attendre plusieurs jours voir plusieurs semaines).

Le 28 mai, j’ai reçu la réponse d’aptitude à effectuer mon VSC sur l’archipel Crozet. Suite à cela, j’ai alors reçu un dossier à remplir ainsi que des informations nous expliquant comment emmener des affaires là-bas.

Les malles

Nous avions donc deux mois pour préparer jusqu’à trois malles de 40Kg chacune afin d’emporter le plus d’affaires indispensables et superflues possible :smile:.

Ces malles devaient contenir certaines affaires obligatoires, mais aussi des affaires personnelles pour notre confort sur la base, par exemple pour personnaliser notre chambre ou du matériel photo, cacahuètes …

Mes malles Mes malles Mes malles Mes malles dans la voiture

J’ai passé une partie de mon été à chercher les bonnes affaires à décathlon, vieux campeur et autre pour les vêtements de pluie, froid et coupe-vent. Mais en plus de tout ça, il a également fallu prévoir un an de différents consommables comme savon, dentifrice, brosse à dents,…

Une fois les malles reçues par l’IPEV à Brest, elles sont mises dans un container et envoyées au Havre où elles partiront par bateau à la Réunion, puis chargées sur le Marion Dufresne pour ensuite débarquer sur les îles subantarctiques.

La philatélie

Les TAAF, étant considérées comme un territoire d’outre-mer, sont autorisées à émettre leurs propres timbres, très prisés des collectionneurs. Cette activité représente un apport financier important pour les TAAF, environ 10%. Ci-dessous, quelques exemples de timbre de Crozet:

Timbre manchots macaroni Tampon orc Timbre de crozet avec un manchot macaroni et un orc

Chaque hivernant a la possibilité de se faire un tampon philatélique résumant son activité, sa destination et sa mission.

Ci-dessous, mon tampon:

Tampon philatélique Mon tampon philatélique