/ CROZET

Où je vais

Destination

Cela fait maintenant plus de 3 mois que j’ai été déclaré apte pour effectuer une mission en tant qu’informaticien dans les TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises).

Nous sommes 4 informaticiens recrutés par l’IPEV (Institut Polaire français Paul-Emile Victor) pour partir dans les TAAF. Ces TAAF sont composés de cinq districts:

  • L’île Amsterdam et Saint Paul avec la base Martin-de-Viviés
  • L’archipel Crozet avec la base Alfred Faure
  • L’archipel des Kerguelen avec la base Port-aux-Français
  • Terre Adélie avec la base Dumont d’Urville
  • Les îles éparses avec la base Saint Pierre

Carte des TAAF Carte des TAAF

Ma mission se déroulera sur la base d’Alfred Faure sur Crozet (que je présenterai davantage dans un autre article). Le voyage s’effectuera par avion de Paris vers La Réunion puis à bord du Marion Dufresne qui desservira les îles de Crozet, Kerguelen puis Amsterdam.

Objectifs

Ces bases ont été mises en place à des fins scientifiques pour observer l’évolution de la planète. Les données récoltées sont nombreuses et reparties en 4 catégories:

  • Géophysique interne (Sismologie, Magnétisme, Niveau de la mer)
  • Géophysique externe (Rayonnement cosmique, SuperDARN)
  • Chimie de l’atmosphère (Étude de la stratosphère et gaz à effet de serre)
  • L’écosystème (Biodiversité microbiennes, mammifères, …)

Mes deux tâches principales en plus d’informaticien sera de réaliser des observations de magnétisme et de sismologie. Pour pouvoir bien réaliser ces observations, nous avons une formation d’un mois et demi à l’EOST (École et Observatoire des Sciences de la Terre).

Les relevés du champ magnétique permettent d’en observer les variations au fil des années ainsi que de mettre à jour et d’affiner les modèles (utilisés dans l’aviation, industrie pétrolière, militaire…).
Tandis que les relevés sismiques permettent de suivre l’évolution de la structure interne de la Terre et d’anticiper les tsunamis après un tremblement de terre.